Rocamadour - Le Voyage Alchimique - Etape 4

QUATRIÈME ÉTAPE
ROCAMADOUR : Les énergies de la Nature


Avec Patrick Burensteinas. Un film de Georges Combe. Durée : 54 minutes.
Musique : Gilbert Grilli. Voix de Gin Candotti-Besson et Georges Combe


La quatrième étape de notre Voyage Alchimique est une étape essentielle.

A Rocamadour, c'est le monde lui-même, c'est-à-dire la Nature, qui va s'offrir à nous. La situation très étrange de ce haut-lieu, qui s'appelait autrefois "le val Ténébreux", nous met d'abord en condition pour nous ouvrir les portes de la vallée de l'Alzou, que surplombe Rocamadour. Une vallée où la nature a gardé tous ses pouvoirs et tous ses droits. 

En nous enfonçant dans les profondeurs de la vallée en compagnie de Patrick Burensteinas, nous allons peu à peu ressentir la présence mystérieuse et subtile des "élémentaux", c'est-à-dire les "esprits" des éléments : les traditions les appellent " gnômes" pour la terre, "sylphes" pour l'air, "ondines" pour l'eau et "salamandres" pour le feu. Ces entités apporteront une aide précieuse et indispensable à l'alchimiste. Elles lui permettront de s'unir à la nature pour travailler sa "matière première", une matière qui justement lui est donnée par la nature...

Ce dialogue de l'alchimiste avec les forces naturelles que nous découvrons à Rocamadour ne se fait pas avec le "mental" et le conscient. Il fait appel aux archétypes et à l'imaginaire universel. Toutes les mythologies ont mentionné ces "esprits" de la nature et l'alchimie s'inscrit dans cette pensée aussi ancienne que le monde. Pour avoir son efficacité, l'alchimie doit puiser dans les forces qui sont dans notre inconscient et dont la plupart des contes des fées de notre enfance se font l'écho...

À Rocamadour, nous sommes entrés dans un univers poétique et extraordinaire. Il va nous amener jusqu'à penser l'origine même du monde. La quête de l'alchimiste s'affirme désormais comme une quête métaphysique. C'est pourquoi, après avoir parcouru la vallée de l'Alzou, nous sommes prêts à entreprendre notre cinquième étape, Saint-Jacques de Compostelle, où nous trouverons enfin le secret de la "matière première" de l'alchimiste en Occident.

Images du film

Rocamadour est la porte de la nature.
Une porte qui s’ouvre sur un monde non ordinaire.
Derrière la porte, le "Gardien" accueille l’alchimiste…
… et le " Rocher du Loup " veille sur les chemin des " génies " qui peuplent la nature, les" élémentaux ".
Passé le pont, l’alchimiste entre en contact avec les esprits de la nature.
L’alchimiste communique avec l’élémental du vent…
…ou celui de l’eau qui veille…
… sur une roche aux fées, près du moulin du Saut.
Avec l’aide des élémentaux, l’alchimiste obtient une étoile dans la matière première. Il a réalisé l’Oeuvre au Blanc.
C’est en suivant cette étoile que l’alchimiste se rend à Saint-Jacques de Compost-stelle, là où l’étoile est tombée dans la terre…