IMAGES DES TOURNAGES

La collection complète - Le Voyage Alchimique – Coffret

La Grand Place de Bruxelles - Le voyage Alchimique - Étape 1

Le Voyage commence sur la Grande Place de Bruxelles…
Un véritable grimoire
Sur toutes les façades
La rose est la fleur du secret
De quel secret cette place nous parle-t-elle ?
Serait-ce le secret de l’alchimie ?
Le Phénix qui renaît de ses cendres est une image de la fameuse Pierre Philosophale…
Et ne dit-on pas que le vent l’a portée dans son ventre ?
Il nous faudrait trouver un alchimiste pour expliquer ce grimoire qui entoure la Grand’Place de Bruxelles...
Par exemple Patrick Burensteinas, scientifique et alchimiste.
Il faudra nous armer de patience…
Comprendre le rôle de Saint-Michel…
…qui maintient le dragon dans la terre.
Etudier les vieux grimoires.
Déchiffrer les symboles…
Et partir pour un grand voyage initiatique : le Voyage Alchimique qui nous conduit de Bruxelles à Saint-Jacques de Compostelle…

Chartres - Le Voyage Alchimique - Étape 2

Les tours de la cathédrale de Chartres sont bien connues
Mais on ne remarque pas souvent qu’il y a la tour du Soleil…
… Et la tour de la Lune. Elles " entourent " la cathédrale
Le Soleil et la Lune entourent l’alchimiste…
La cathédrale aurait donc un message alchimique à transmettre…
La Vierge Noire serait un symbole de la matière première…
… et la cathédrale elle-même serait un athanor…
… orienté par rapport au soleil…
… et le labyrinthe une image du long chemin que doit parcourir l’alchimiste vers la Pierre Philosophale
… et un chemin qui va nous faire retrouver Saint-Michel.

Le Mont Saint-Michel - Le Voyage Alchimique - Étape 3

L’archange Saint-Michel domine le Mont
Entouré d’oiseaux, l’archange semble nous indiquer qu’ici l’alchimiste apprendra la langue des oiseaux…
Comme Saint-Michel, l’alchimiste doit aussi maîtriser le dragon…
… et les énergies de la Terre. Notre-Dame Sous-Terre est un lieu privilégié pour cela….
… comme la crypte des gros piliers.
C’est en visitant l’intérieur de la terre qu’on trouve la Pierre cachée
On peut voir la lumière sortir de la pierre au réfectoire…
 ou à travers les colonnettes du cloître
La pavement du chœur de l’abbatiale est aux trois couleurs de l’œuvre alchimique : noir, blanc, rouge…
Robert de Thorigny, un abbé du Mont Saint-Michel se fit enterrer avec une énigmatique médaille. Aurait-il pratiqué l’alchimie ?
En quittant le Mont Saint-Michel, l’alchimiste en sait un peu plus sur les secrets de la nature.

Rocamadour - Le Voyage Alchimique - Étape 4

Rocamadour est la porte de la nature.
Une porte qui s’ouvre sur un monde non ordinaire.
Derrière la porte, le "Gardien" accueille l’alchimiste…
… et le " Rocher du Loup " veille sur les chemin des " génies " qui peuplent la nature, les" élémentaux ".
Passé le pont, l’alchimiste entre en contact avec les esprits de la nature.
L’alchimiste communique avec l’élémental du vent…
…ou celui de l’eau qui veille…
… sur une roche aux fées, près du moulin du Saut.
Avec l’aide des élémentaux, l’alchimiste obtient une étoile dans la matière première. Il a réalisé l’Oeuvre au Blanc.
C’est en suivant cette étoile que l’alchimiste se rend à Saint-Jacques de Compost-stelle, là où l’étoile est tombée dans la terre…

Saint-Jacques de Compostelle - Le Voyage Alchimique - Étape 5

Sur le chemin de Saint-Jacques…
… le col de Roncevaux
Castrojeriz.
La longue et brûlante traversée de la Meseta…
… où l’alchimiste se croit lui-même à l’intérieur de son creuset.
Le col de la Croix de Fer, où chaque pèlerin dépose une… pierre.
La longue montée au col de Cebreiro.
L’arrivée à Saint-Jacques.
L’alchimiste reste en contact avec la terre gardée par les bouches des lions…
… l’alchimiste a compris que le chemin continue après Saint-Jacques…
… et rend hommage à Maître Mathieu, Le bâtisseur de la Cathédrale.
… jusqu’à l’océan, à Muxia…
Il ne doit pas se laisser attirer par les ors de la cathédrale
… jusqu’au monde étrange de Baronia…
… et de ses dragons…
… et enfin jusqu’à la " plage du croissant "…
… où l’alchimiste trouve sa " matière première ", rejetée par la mer.
Le voyage à Saint-Jacques est terminé.
Le chemin lui a permis de quitter ses scories…
Il peut revenir, comme Nicolas Flamel, traverser la mer argentée et retrouver son " labor-oratoire..."pour y réaliser le Grand-Oeuvre.

Paris - Le Voyage Alchimique - Étape 6

En revenant vers Paris, l’alchimiste retrouve la cathédrale de Chartres, comme un vaisseau sur la mer…
Sur le portail sud, il découvre ce qu’il n’avait pas su voir lors de son voyage aller.Par exemple, l’explication des grands principes alchimiques, Soufre et Mercure et Sel.
Par exemple, l’explication des grands principes alchimiques, Soufre et Mercure et Sel.
Puis il retrouve Paris, Saint-Michel, le dragon et la pierre.
Il est à proximité de Nicolas Flamel, le plus célèbre des alchimistes qui tenait boutique au pied de Saint-Jacques de la Boucherie
Sur une de ses maisons, Nicolas Flamel semble indiquer un secret. Celui de l’alchimie ?
l l’aurait aussi consigné dans " Le livre des figures hiéroglyphiques " où il relate son voyage à Saint-Jacques de Compostelle.
Un livre qui reprend les motifs de l’arcade qu’il avait fait édifier au cimetière des Innocents
Le cimetière des Innocents n’existe plus : il était à l’emplacement des Halles.
Mais bien d’autres lieux parisiens recèlent des secrets alchimiques : ici, le symbole du Sel, dans les stalles de l’église Saint-Gervais-Saint-Protais….
… ou sur les vitraux de l’église Notre-Dame du Mont.
En lisant, en regardant autour de soi, et en travaillant au creuset, on pourra percer le secret de la Pierre Philosophale.

Notre-Dame de Paris - Le Voyage Alchimique - Étape 7

En fait il suffit d'aller devant un des plus célèbres monuments de Paris : Notre-Dame.
Dans les tours, Viollet-le-Duc a représenté un alchimiste.
Autour du Porche Central, tout le Grand Œuvre est raconté,sous le couvert d’une représentation des vices et des vertus.
L’Oeuvre au Noir est un corbeau…
L’alchimiste imprudent est un cavalier qui tombe de cheval…
… comme sur un vitrail de la rose occidentale.
La rosace reprend en couleur tous les médaillons du porche.
La Pierre est figurée sur un des derniers médaillons avec le four, sous forme de pentagone.
L’alchimiste voit naître la pierre – rouge - au sein de sa matière première.
Sans doute permet-elle de faire de l’or, comme cette rose alchimique conservée au Musée de Cluny.
Et Cybèle, au centre du porche, tient un livre ouvert : le secret est là, à portée de tous,
pour qui a su apprendre à lire, au cours du Voyage Alchimique…